Articulation sacro-iliaque

L’articulation sacro-iliaque est l’articulation du sacrum avec les deux os iliaques (il y a donc deux articulations sacro-iliaques, à droite et à gauche du sacrum).

Cette articulation est maintenue par une capsule et un réseau de trois ligaments très puissants. C’est une articulation amphi-diarthrose ou di-amphiarthrose car on considère deux types articulaires : une amphiarthrose (partie postérieure) et une diarthrose (partie antérieure ou surface auriculaire). Rail plein coté os iliaque, rail creux du côté du sacrum. . Il n’y a pas de muscles articulant ces os entre eux mais on y décrit les mouvements du sacrum dans le plan sagittal qui sont la nutation et la contre-nutation (respectivement qui rapprochent ou éloignent les ailes iliaques, bascule le plateau sacré en avant ou en arrière). Ces mouvements sont minimes dans la vie courante et sont particulièrement intéressants pour l’accouchement car ils modifient le volume du petit et du grand bassin permettant le passage du bébé dans le bassin puis l’expulsion.

Le sacrum de votre colonne est fixé à chaque os ilium du bassin. Ces articulations s’appellent les articulations sacro-iliaques ou « articulations SI ». De fortes bandes de tissu conjonctif appelées ligaments enveloppent et renforcent chaque articulation. Ces ligaments permettent des mouvements d’environ deux à quatre millimètres lors du port d’une charge et d’une flexion vers l’avant.

Lorsque ces ligaments s’abîment ou sont usés par l’âge, ils permettent un mouvement excessif de l’articulation. Ce mouvement excessif entraîne une inflammation et un désalignement de l’articulation, donnant le syndrome de l’articulation sacro-iliaque.

Les symptômes peuvent comprendre: une douleur dans le bas du dos, les fesses et les cuisses et une difficulté à s’asseoir. Il existe de nombreux traitements pour le syndrome de l’articulation sacro-iliaque. L’un d’eux consiste en un corset qui s’ajuste de façon serrée autour de la taille. Ce corset empêche un mouvement irrégulier des articulations. On peut également utiliser une physiothérapie pour manipuler et stabiliser les articulations. Dans des cas plus complexes, la chirurgie peut s’avérer nécessaire. Il existe plusieurs complications potentielles associées à cette intervention, dont il faut parler avec un médecin avant la chirurgie.

∑ source :  www.e-sante.frL’articulation sacro-iliaque expliquée en vidéo